Site pour fans de manga

Toutes sortes de sujet
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Seigneur de Anneaux + nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38
AuteurMessage
Hestia
Juudaime's team!
Juudaime's team!
avatar

Nombre de messages : 52649
Age : 23
Localisation : Somewhere over the rainbow ~
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Le Seigneur de Anneaux + nous   Jeu 24 Jan - 18:13

J'avais oublié qui cétait... Honte sur moi XD Mais oui, c'est vrai qu'il est sexy! Aha. Non sérieux, il est pas mal^^
La claaaaaasse en plus!!! Un perso du mauvais côté!!! Après mes délires sur FF je ne peux pas dire que je n'aime pas ça xD Trop bonne idée^^
Je comprends, ça m'arrive aussi XD

Et la réponse pour ma soeur est : jamais XD Elle sera en stage tout le deuxième quadri... mais on trouvera des moments^^

_________________
"Far over the misty mountains cold.
To dungeons deep, and caverns old.
The pines were roaring on the height.
The winds were moaning in the night.
The fire was red, it flaming spread.
The trees like torches blazed with light"




"Splash the wine on every door !
That's what Bilbo Baggins hates !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faeria l'Enchanteresse
Juudaime's team!
Juudaime's team!
avatar

Nombre de messages : 56403
Age : 28
Localisation : partout et nulle part
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Le Seigneur de Anneaux + nous   Ven 25 Jan - 17:11

XDDD en même temps, faut avouer que c'est un personnage assez secondaire, surtout dans les films (il est plus présent dans les livres) et qu'il est pas mal éclipsé par son oncle et sa soeur^^
du coup, je vais quelque peu à l'encontre de ce qui est précisé dans les livres puisqu'on apprend dans les appendices de LOTR qu'Eomer épouse après la guerre de l'Anneau une femme d'une famille noble du Gondor mais, vu que c'est à peine esquissé dans les livres et pas du tout dans les films et que c'est avant tout sur les films que je me base.... voilà XD

et oui, ça me tentait bien aussi un perso méchant^^
mon 2ème OC s'appellera donc Siriel et sera l'un des plus connus lieutenants de Sauron et la fille du Roi Sorcier d'Angmar, le seigneur des Nazguls (évidemment, il m'a eu avant d'être nazgulifié, quand c'était encore un humain normal XD)
et comme il lui a lancé un sortilège lui permettant de conserver l'éternelle jeunesse, elle a toujours l'apparence de ses 25 ans plus de 4000 ans après sa naissance^^
et je m'en vais de ce pas écrire ma fiche^^

ah, c'est pas cool ça!!! j'espère que son stage sera intéressant, elle le fait où?^^

_________________
"Ce jour-là, il comprit que la lignée de Durïn ne serait pas exterminée si facilement."
"Loyauté, honneur, un coeur vaillant, je n'en demande pas plus."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leshistoiresdetatafaeria.skyrock.com/
Hestia
Juudaime's team!
Juudaime's team!
avatar

Nombre de messages : 52649
Age : 23
Localisation : Somewhere over the rainbow ~
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Le Seigneur de Anneaux + nous   Sam 26 Jan - 1:58

Eh ben j'ai hâte de lire ça^^ ça a l'air très prometteur!! oui, fille d'un nazgul, ça doit faire... bizarre, de retrouver son papa, après XD
Siriel! C'est un super beau nom, ça! J'adhère!^^

Près de la fac en fait, l'école a l'air pas mal en tout cas, et elle enseigne un sujet qui l'intéresse, 'est déjà ça^^

_________________
"Far over the misty mountains cold.
To dungeons deep, and caverns old.
The pines were roaring on the height.
The winds were moaning in the night.
The fire was red, it flaming spread.
The trees like torches blazed with light"




"Splash the wine on every door !
That's what Bilbo Baggins hates !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faeria l'Enchanteresse
Juudaime's team!
Juudaime's team!
avatar

Nombre de messages : 56403
Age : 28
Localisation : partout et nulle part
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Le Seigneur de Anneaux + nous   Sam 26 Jan - 20:55

et la voilà, je suis motivée apparemment en ce moment XD
bon, je la reprendrai sans doute pour certains passages vu que je l'ai faite une fois de plus un peu à l'arrache, notamment pour les styles vestimentaires et les coiffures (faire 3 fois de suite plusieurs styles médiévaux différents, c'est pas simple XD)
oui, c'est sûr qu'elle a dû avoir un choc quand elle l'a vu débarquer en Nazgul XD
au final, c'est pas vraiment une grosse méchant, c'est surtout une victime^^ mais bon, je pouvais difficilement en faire une grosse psychopate
qu'une psychopate passe subitement du côté des gentils, ça peut paraître crédible dans un manga mais dans LOTR, nettement moins XD
au moins, pour une fois, elle a une personnalité plutôt originale et très différente de celles de mes persos "badass" que je fais habituellement XD

Nom : Siriel
Surnoms : la Dame Noire, la Princesse Ténébreuse
Race : humaine
Rôle : dame d’Arta Heri, générale des armées du Mordor
Age : (apparent) 25 ans, (réel) plus de 4000 ans
Peuple : Numenoréens
Allégeance : Sauron puis Eomer
Armes : épée et masse d’arme
Anniversaire : 23 février
Taille : 1m55
Poids : 49 kg
Hobby : jouer du luth
Ce qu’elle aime : les animaux, la paix
Ce qu’elle n’aime pas : les elfes
Point fort : obéir, jouer la comédie
Point faible : exprimer ses sentiments
Type d’homme : les Rohirrims
Particularités : je sèche là aussi XD
Chanson : Pale – Within Temptation

Siriel est la fille du Roi Sorcier d’Angmar, le seigneur des Nazguls et principal lieutenant de Sauron. Elle est née vers le début du 2ème millénaire du Second Âge de la Terre du Milieu, alors que son père était encore un humain normal. Celui-ci était issu d’une puissante lignée numenoréenne qui s’était établie en Terre du Milieu, au sud de la forêt de Fangorn, sur les terres qui deviendraient plus tard le royaume du Rohan. Ce fut donc là que grandit Siriel.
Etant enfant unique, elle fut élevée comme une princesse et préparée à seconder efficacement son père au commandement de ses armées. Par ailleurs, comme son père possédait déjà l’anneau de pouvoir offert par Sauron, il était déjà soumis au seigneur du Mordor et la jeune fille fut donc éduquée dans l’optique de servir un jour Sauron. Elle se vit inculquer très tôt les idées de la toute puissance de son maître et du bien-fondé de sa cause. Ne se posant pas de questions sur ce qui lui semblait normal, Siriel connut une enfance heureuse. Chérie par son père, elle obtenait tout ce qu’elle désirait et adorait la contrée dans laquelle elle vivait et qu’elle parcourait souvent à cheval. Ignorant tout de la guerre, elle se préparait avec joie à suivre un jour son père sur le champ de bataille et à se mettre au service du Mordor. Tout commença à changer lorsqu’elle atteignit la vingtaine.
Etant devenue assez grande pour participer à des batailles, son père lui attribua le commandement d’une petite troupe d’hommes et l’envoya se battre contre les ennemis de Sauron, notamment contre les elfes qui résistaient au Mordor. Siriel se révéla une excellente combattante, ainsi qu’une très bonne meneuse d’hommes. Toutefois la réalité du champ de bataille se révéla bien différente de ce qu’elle avait imaginé et elle ressortit profondément traumatisée de ses premiers affrontements. Par ailleurs, ce fut également à cette époque que son père succomba totalement à son anneau de pouvoir et commença à se transformer en spectre. Effrayée par la transformation de son père, Siriel n’osa pas lui faire part de son dégoût des batailles et se força donc à continuer à se battre. Elle réalisait bien que son père ne voyait plus en elle qu’un brillant général d’armée qui pouvait apporter la victoire à son camp mais, ne voulant pas risquer de briser les derniers liens qu’elle avait avec lui, elle continua de lui rester fidèle et d’obéir à chacun de ses ordres. Elle participa ainsi à de nombreuses batailles et commença à se faire connaître, aussi bien au sein des armées du Mordor que dans les rangs de ceux qui s’opposaient à Sauron.
Peu de temps après ses 25 ans, son père lui jeta un sortilège lui assurant la jeunesse éternelle. Ce pouvoir lui avait été accordé par Sauron, celui-ci ayant réalisé les talents militaires de la jeune femme et désirant donc profiter de ses services éternellement. Siriel continua donc de se battre pour le Mordor pendant tout le dernier millénaire du Second Âge, affrontant principalement les elfes. Comme son vrai prénom était inconnue de ses adversaires, elle gagna le surnom de Dame Noire auprès de ses ennemis en raison de l’armure noire qu’elle portait et de son affiliation avec le seigneur des Nazguls.
Quand Sauron quitta momentanément la Terre du Milieu pour Numenor, la jeune femme demeura en Mordor, préparant et renforçant les armées de son maître. Puis, quand il revint, elle reprit de plus belle ses activités guerrières contre les elfes. Elle dirigeait tout un bataillon d’orques et d’hommes lors de la bataille ultime opposant les troupes de Sauron à la dernière alliance entre les elfes et les hommes.
Complètement désemparée par la défaite de Sauron et la disparition de son père et des autres Nazguls lors de l’affrontement, elle chercha à s’enfuir une fois qu’il devint évident que la bataille était perdue pour son camp mais fut capturée par des elfes. La jeune femme était tristement connue chez eux pour toutes les nombreuses défaites qu’elle leur avait infligées. Elle fut emprisonnée et cruellement torturée pendant plus d’un an par ses geôliers en punition de tout ce qu’elle avait fait au service de Sauron. Elle finit par réussir à s’échapper, profitant d’un moment d’inattention de ses tortionnaires, et rejoignit le Mordor où elle se dissimula et résida pendant tout le premier millénaire du Troisième Âge.
Ce fut une période particulièrement pénible pour elle : elle brûlait de se venger des tortures qu’elle avait reçues mais devait vivre cachée, sachant qu’elle serait impitoyablement traquée et massacrée si jamais elle sortait au grand jour. De plus, elle ne pouvait même pas trouver du réconfort au sein de son propre camps, n’ayant aucun proche autour d’elle. Elle passa donc tout le début du Troisième Âge extrêmement isolée, occupée à reconstruire les armées de Sauron et ce fut grâce à son travail que Sauron put retrouver des troupes en bon ordre quand il réapparut en Terre du Milieu.
Vers les années 1300, les Nazguls refirent leur apparition et le père de Siriel fonda le royaume d’Angmar au nord de la Terre du Milieu et entreprit de soumettre les hommes du royaume d’Arnor à une guerre constante. Siriel le rejoignit et combattit à ses côtés pendant les six siècles que dura la guerre entre Angmar et Arnor et elle joua un grand rôle dans la chute d’Arnor et la quasi extinction des Dunedains, les traquant implacablement. Ce fut à cette époque que son père acquit le surnom de Roi Sorcier d’Angmar et qu’elle-même obtint celui de Princesse Ténébreuse en plus de celui de Dame Noire qu’elle possédait déjà.
Par la suite, elle regagna le Mordor avec son père et participa avec lui à la prise de Minas Ithil qui devint alors Minas Morgul. La ville fut prise grâce à l’action de la jeune femme qui réussit à s’introduire par ruse dans l’enceinte de la cité gondorienne et put ainsi en ouvrir les portes aux armées du Mordor.
Pendant les quatre siècles qui suivirent, Siriel résida à Minas Morgul en compagnie des autres Nazguls sans vraiment faire parler d’elle. Elle continuait de renforcer et réorganiser les armées du Mordor pour le jour où Sauron reviendrait à Barad-Dûr, sans chercher à attaquer vraiment leurs adversaires, se contentant d’orchestrer parfois quelques raids sans importance contre le Gondor. Pendant cette période, elle se rendit souvent dans l’intérieur du Mordor afin de superviser la réorganisation des armées. Elle opéra également de nombreux allers-retours au Harad afin de renforcer les liens entre le Mordor et les Haradrims. Etant restée totalement humaine en dépit de sa jeunesse éternelle, elle constituait en effet pour ces derniers un interlocuteur privilégié, pouvant se rapprocher d’eux du fait de son humanité. Puis, en 2475, elle sortit de sa retraite en Mordor et conduisit avec son père des troupes d’orques et de Haradrims contre Osgiliath. Elle joua un grand rôle dans la ruine de la cité et la prise du côté est de la ville, étant au premier rang des combattants.
Après cette bataille, elle repartit à nouveau à Minas Morgul dont elle ne bougea pas pendant un siècle, reprenant ses activités de renforcement des troupes. Cette tâche semblait devoir être la sienne jusqu’à ce que Sauron revienne au Mordor quand un évènement vint perturber les plans du Roi Sorcier d’Angmar : en 2510 du Troisième Âge, le royaume du Rohan fut fondé au nord du Gondor et des serments d’amitié furent prêtés entre les deux royaumes. Cette alliance n’arrangeait pas les plans du Mordor, les forces du Gondor se trouvant subitement renforcées par la proximité de leurs nouveaux alliés. Le seigneur des Nazguls ordonna alors à sa fille d’aller s’installer dans l’Estfold, région du Rohan la plus proche du Gondor, afin de pouvoir surveiller les relations entre les deux royaumes et s’attaquer directement au Rohan en cas de besoin.
Siriel accepta avec joie pour deux raisons. Tout d’abord, elle était heureuse de s’éloigner du Mordor et de son père. En effet, elle ne portait plus aucun amour à son père, ne reconnaissant plus en lui l’homme qui l’avait élevé et ne voyant plus que la créature inhumaine qu’il était devenu. Elle lui obéissait toujours avec autant de dévouement mais n’agissait plus ainsi que par sens du devoir et par peur, la jeune femme développant une crainte de plus en plus grande vis-à-vis de son père. La vie au Mordor en compagnie des Nazguls lui pesait particulièrement et l’idée de pouvoir s’en libérer ne pouvait donc que lui plaire. Ensuite, elle était heureuse à l’idée de venir s’installer en Rohan, puisque c’était sur ces terres qu’elle avait grandi. Y retourner lui rappelait le temps lointain de son enfance heureuse et insouciante.
Afin de se rappeler plus efficacement de cette période, elle s’installa dans l’ancien palais qui l’avait vu naître mais le fortifia pour en faire un bastion imprenable dont la haute et redoutable silhouette menaçait tout ennemi du Mordor. L’endroit fut bien vite connu sous le nom de « Arta Heri », la Forteresse de la Dame, et tout le monde se mit à l’éviter. Siriel y demeura pendant cinq siècles, jusqu’à la période de la Guerre de l’Anneau. Depuis son bastion, elle envoyait ses troupes attaquer aussi bien le Rohan que le Gondor, soumettant les deux royaumes à une pression constante. Toutefois, elle ne lança jamais d’attaque massive, sachant qu’il ne servait à rien d’en tenter une tant que Sauron n’aurait pas retrouvé toute sa puissance d’antan et n’aurait pas rejoint le Mordor. Ses raids servaient avant tout à rappeler au Rohan et au Gondor la menace constante et la puissance de Sauron.
Les évènements s’accélérèrent à partir du début du troisième millénaire du Troisième Âge. A la demande de son père, Siriel calma ses raids contre le Rohan et le Gondor pour se concentrer sur la surveillance de Saroumane. Sauron n’avait effectivement aucune confiance en lui malgré ses promesses. La jeune femme envoya donc des espions rôder aux alentours de l’Isengard et elle-même se rendit sur place à plusieurs reprises pour s’assurer de l’obéissance du magicien. Ce fut ainsi qu’elle apprit que Saroumane avait infiltré la cour royale du Rohan par le biais de son espion, Grima. N’ayant pas plus confiance en ce dernier qu’en Saroumane, Siriel décida d’infiltrer elle-même la cour du Rohan. A part Sauron et les Nazguls, personne ne connaissait son vrai nom, ses alliés comme ses adversaires l’appelant tous la Dame Noire ou la Princesse Ténébreuse, et seuls ceux qui vivaient avec elle à Arta Heri savaient à quoi elle ressemblait, la jeune femme ne quittant jamais sa forteresse sans un heaume qui masquait entièrement sa tête. Personne ne connaissant donc ni ses traits, ni son nom, elle pouvait sans problème infiltrer la cour du Rohan à visage découvert.
Ce fut ainsi qu’elle se rendit à Edoras, la capitale du Rohan, en 3015, en se faisant passer pour une native du Rohan chassée de chez elle à cause de raids menés par des orques. Elle se fit rapidement connaître chez les Rohirrims pour ses qualités militaires et obtint un poste important au sein de la cavalerie du Rohan. Constatant à quel point Grima avait réussi à s’imposer auprès de Théoden, la jeune femme ne chercha à se rapprocher du roi mais plutôt de ses proches qui s’opposaient à Grima. Elle comptait ainsi infiltrer les rangs des plus fervents défenseurs du Rohan afin de pouvoir les abattre plus efficacement au moment venu. Elle se rapprocha plus particulièrement du neveu de Théoden, Eomer, combattant souvent à ses côtés.
Son séjour au sein des Rohirrims n’avait d’autre but que de permettre à Siriel de pouvoir détruire le Rohan de l’intérieur. Toutefois la vie qu’elle mena à Edoras pendant les quatre années qui séparèrent son arrivée à la capitale du début de la Guerre de l’Anneau eut une conséquence que la jeune femme n’attendait pas : elle se mit à expérimenter une vie dont elle avait toujours été privée et à laquelle elle avait toujours aspiré. Obéissant à des maîtres qu’elle craignait et ordonnant elle-même à des serviteurs qui la craignaient, Siriel avait en effet toujours vécu une vie très isolée, n’ayant aucun proche à qui se confier. C’était donc la première fois de sa vie qu’elle était entourée de personnes ayant confiance en elle et la considérant comme une camarade. Plus le temps passait et plus elle réalisait que le mode de vie des Rohirrims lui convenait bien plus que tout ce qu’elle avait pu vivre jusqu’à maintenant. Découvrir ainsi la vie qu’elle aurait voulu avoir au sein de ses ennemis la troubla profondément et, elle eut beau faire, elle ne put s’empêcher de s’attacher à ceux qu’elle était venue tromper, notamment à Théoden, Eowyn et Eomer.
Ce fut de ce dernier qu’elle se rapprocha le plus. Au début, elle recherchait sa compagnie afin de pouvoir l’espionner mais, petit à petit, elle comprit qu’elle ne le suivait plus uniquement pour accomplir sa mission mais bien parce qu’elle désirait être auprès de lui. Elle appréciait son caractère franc, direct, protecteur et courageux, ainsi que son dévouement pour son roi et son pays, et se sentait particulièrement troublée en sa présence. Son trouble s’accrut encore le jour où elle comprit que la gentillesse et l’intérêt dont Eomer faisait preuve à son égard allaient bien plus loin qu’une simple amitié et que le jeune homme lui faisait une cour discrète mais sincère. Sans arrêt entourée par les serviteurs de Sauron, Siriel n’avait jamais eu l’occasion de songer à l’amour, les seuls humains qu’elle avait côtoyés la craignant trop pour qu’elle puisse se rapprocher d’eux. Découvrir ce sentiment chez un ennemi la perturba à nouveau profondément, surtout quand elle réalisa qu’elle partageait les sentiments d’Eomer. Trop effrayée à la fois par le brusque changement qui s’opérait en elle et par la menace que représentait son père, elle tenta de faire taire ses sentiments et de les enfouir au plus profond d’elle-même, mais elle pouvait s’empêcher de rêver d’une vie libérée de tous soucis dans laquelle elle vivrait à Edoras après avoir épousé Eomer. Elle commença également à développer un profond sentiment de culpabilité, souffrant de devoir tromper ceux vers qui son cœur la poussait mais elle n’osait pas encore défier le pouvoir de Sauron et de son père et les craignait trop pour envisager seulement de leur désobéir.
Quand Gandalf, Aragorn, Lienor (et et toi aussi bien sûr^^), Boromir, Legolas et Gimli arrivent à Edoras, Siriel est donc encore aux ordres du Mordor. Notant la présence des descendants d’Isildur au sein du petit groupe, la jeune femme songera alors à profiter de la confiance que tout le monde lui porte pour les approcher et les éliminer. Toutefois, constatant que le Rohan est de toute façon en mauvaise posture face à Saroumane, elle ne fera rien, préférant attendre pour voir de quoi est capable le magicien. Après la bataille du Gouffre de Helm, elle commencera à entrevoir un espoir face à Sauron et désobéira alors pour la première fois à son maître en laissant la vie sauve à Théoden et Aragorn et en n’avertissant pas son père ni de la présence de l’héritier d’Isildur au Rohan, ni de la quête de l’Anneau menée par Frodon et Sam.
Lors de la réunion des armées du Rohan pour répondre à l’appel au secours du Gondor, Eomer découvrira accidentellement la véritable identité de Siriel. Entourée par ses propres hommes et n’osant pas encore défier ouvertement son père, la jeune femme n’aura alors d’autre choix que de mettre en pièces les hommes d’Eomer. Elle ne pourra toutefois se résoudre à tuer Eomer et se contentera de le faire prisonnier, au grand étonnement de ses hommes. L’emprisonnement d’Eomer sera de courte durée mais suffira au jeune homme pour percer à jour les véritables sentiments de sa geôlière. Il tentera alors de l’aider en cherchant à lui faire avouer ce qu’elle désire vraiment. Mais, craignant toujours son père et Sauron plus que tout et, pressée par ses hommes de tuer le jeune homme, Siriel n’osera pas se confier à lui et lui proposera alors un duel, laissant ainsi entendre à ses hommes qu’elle désire s’amuser en se battant. Elle fera exprès de perdre, permettant ainsi à Eomer de s’échapper.
Peu de temps après, elle recevra un message de la part de son père lui ordonnant d’intercepter l’armée du Rohan afin de l’empêcher de venir en aide au Gondor et l’avertissant qu’elle sera punie pour ne pas s’être débarrassée de Théoden quand elle en avait l’occasion. Siriel hésitera longtemps avant d’agir mais, finalement touchée et convaincue par les paroles d’Eomer, elle décidera de suivre ses sentiments et de se révolter contre Sauron. Elle enverra alors un message à son père, prétendant qu’elle a réussi à anéantir les Rohirrims afin que le seigneur des Nazguls ne s’attende pas à leur attaque. Puis elle mettra fin à ses propres troupes, utilisant à la fois ses pouvoirs, la peur qu’elle inspire à ses troupes et les quelques hommes lui étant davantage fidèles qu’ils ne le sont au Mordor. Elle rejoindra ensuite la bataille de Minas Tirith afin de se battre aux côtés des Rohirrims. La mort de son père la libérera de son sortilège de jeunesse éternelle et le cours du temps reprendra ainsi là où il s’était arrêté : à l’âge de ses 25 ans.
Après la défaite de Sauron, Siriel participera activement à la reconstruction du Rohan. Quelques mois plus tard, elle épousera Eomer, devenant ainsi reine du Rohan, et lui donnera trois enfants : deux fils et une fille.

Siriel s’est forgée une sorte de double personnalité. Extérieurement, elle affiche un masque dur et impitoyable : celui de la Dame Noire, l’un des plus implacables et dangereux généraux de Sauron. Ses ennemis comme ses alliés la redoutent et elle possède une sinistre réputation dans toute la Terre du Milieu. C’est une excellente meneuse d’hommes, sachant déjouer les plans de ses adversaires, élaborer des stratégies complexes et se battre avec brio. Elle n’épargne aucun adversaire et son chemin est jonché de morts.
Toutefois, ce masque ne reflète en rien sa véritable nature. Siriel est en réalité une jeune femme fragile au tempérament calme et doux, aimant la paix et les rires. Elle apprécie de pratiquer le maniement des armes comme entrainement mais déteste la guerre. Elle a en horreur les champs de bataille et ne s’y rend que parce que Sauron et son père l’y obligent. Habituée à obéir et à dissimuler ses sentiments, elle ne sait ni se révolter, ni vivre pour elle-même et est habitée par un sens du devoir qui lui fait accepter tous les ordres qu’on lui donne. Par ailleurs, elle vit dans une peur permanente, redoutant plus que tout son père et Sauron. Effrayée et traumatisée par leur puissance, elle n’ose pas les contredire ni leur désobéir et il lui faudra faire preuve de beaucoup de volonté pour finalement se retourner contre eux.
Profondément triste et désespérée, la jeune femme vit dans un malheur permanent qui ne commencera à s’éclaircir qu’à partir du moment où Siriel rejoindra Edoras. Au contact des Rohirrims en général et d’Eomer en particulier, elle découvrira une vie plus simple et heureuse, correspondant bien plus à sa vrai nature que l’horreur permanente dans laquelle l’enferment Sauron et le Roi Sorcier d’Angmar. Elle pourra ainsi laisser son vrai caractère reprendre le dessus et recommencer à sourire et rire, ce qu’elle n’a plus fait depuis son enfance.
Profondément isolée et solitaire, Siriel a cherché à combler son manque de proches en s’entourant d’animaux de compagnie. Au moment de la Guerre de l’Anneau, elle possède une meute de chiens, un couple de faucons, une hermine et un chat. Elle monte également un étalon du Rohan baptisé Ebène en raison de la couleur de sa robe.
Par ailleurs, Siriel s’intéresse aux arts et, notamment, à la musique. Elle joue du luth et compose ses propres morceaux. Elle sera d’ailleurs connue sous le surnom de Reine Musicienne après la Guerre de l’Anneau.
Lettrée et intéressée par l’histoire, la jeune femme parle à la perfection un certain nombre de langues : l’adûnaic, le rohirique, l’elfique, le khuzdul, le parler noir du Mordor et la langue commune de la Terre du Milieu.

Bien qu’il lui faudra un moment pour réaliser et accepter ses sentiments, Siriel est profondément amoureuse d’Eomer. Elle apprécie son tempérament franc, empathique et direct, ainsi que sa vaillance et sa fidélité. Toutefois, elle est principalement attirée par son assurance et sa force, aussi bien physique que mentale. Eomer sera ainsi le premier homme à être capable de la rassurer et lui faire oublier sa peur. Se sentant en sécurité à ses côtés, elle s’attachera profondément à lui, jusqu’à en tomber amoureuse, mais sera trop effrayée pour lui dire quoi que ce soit. De plus, elle se sent coupable de trop d’atrocités pour mériter de vivre à ses côtés et elle est persuadé que, de toute façon, lui-même cessera de l’aimer le jour où il découvrira la véritable identité de la jeune femme.
Siriel est également très proche d’Eowyn. Elle apprécie et admire le caractère volontaire de la jeune femme et souffre de la voir souffrir. Elle a aussi beaucoup d’affection pour Théoden, ayant pitié de lui et de l’état dans lequel l’ont réduit Grima et Saroumane, et sera très heureuse de le voir revenir à lui après avoir été exorcisé par Gandalf. La jeune femme aura également l’occasion de se lier d’amitié avec tous les membres de la Communauté de l’Anneau.

Siriel est très douée au maniement des armes et se bat alternativement avec une épée longue et une masse d’arme. Par ailleurs, bien qu’étant une humaine ordinaire, elle possède un certain nombre de pouvoirs. Elle est notamment capable de communiquer avec les animaux et son père lui a enseigné un certain nombre de notions de magie. Toutefois, ses pouvoirs sont loin d’égaler ceux de son père ou d’Istaris comme Gandalf ou Saroumane.

Style vestimentaire 1 (Dame Noire) : une armure intégralement noire, un heaume formant une pointe vers le haut recouvrant entièrement le visage et ne disposant que d’une fente pour les yeux, des protections d’épaule hérissées de piquants, un plastron orné du symbole de l’Oeil, des protections des bras et des gantelets ornés de motifs géométriques, des protections des jambes et des pieds sans décoration particulière, une cape noire accrochée autour du cou, l’épée et la masse d’arme passées à la ceinture
Coiffure 1 : les cheveux lâchés
Style vestimentaire 2 (guerrière du Rohan) : un plastron en cuir orné de motifs d’entrelacs type entrelacs vikings, des protections d’épaules constituées de trois losanges reliés entre eux, une cotte de maille apparaissant sous le plastron recouvrant les bras et descendant jusqu’aux genoux, des protections d’avant-bras ornées des mêmes motifs d’entrelacs que le plastron, des gants en cuir noir, une cape verte, un pantalon noir, des bottes noires, l’épée et la masse d’arme passées à la ceinture, un heaume de Rohirrim
Coiffure 2 : une grande natte
Style vestimentaire 3 (grande dame du Rohan) : une robe rouge avec un col en fourrure noire ornée de galons représentant des entrelacs type vikings avec des manches évasées et fendue sur les côtés à partir de la taille, une jupe blanche apparaissant sous la robe rouge, des bottines noires
Coiffure 3 : deux mèches encadrant le visage, le reste de la chevelure retenu en arrière par une broche argentée ornée d’entrelacs
Style vestimentaire 4 (mariage) : une robe blanche fermée juste au-dessus de la poitrine par une broche dorée en forme de cheval et s’ouvrant jusqu’en bas à partir de la broche, avec des manches évasées et avec une longue traine, une autre robe blanche apparaissant sous la première ornée d’une ceinture dorée et d’entrelacs brodés avec des fils d’or sur le bas de la jupe, des bottines blanches
Coiffure 4 : un diadème doré constitué d’entrelacs et ornés de diamants, les cheveux lâchés, des pétales de fleurs blanches dans la chevelure

ah ok^^ c'est quel sujet?^^

_________________
"Ce jour-là, il comprit que la lignée de Durïn ne serait pas exterminée si facilement."
"Loyauté, honneur, un coeur vaillant, je n'en demande pas plus."



Dernière édition par Faeria l'Enchanteresse le Sam 26 Jan - 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leshistoiresdetatafaeria.skyrock.com/
naruchan
Juudaime's team!
Juudaime's team!
avatar

Nombre de messages : 2664
Age : 28
Localisation : A Mär heaven et dès fois dans la pension Hinata...
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Le Seigneur de Anneaux + nous   Sam 26 Jan - 21:07

(Je passe juste pour commenter un peu Smile
En tous cas c'est bien d'être inspirée, mais effectivement il faut bien se souvenir de tous les détails de l'histoire et l'enchaînement des faits ^^
Et les méchants j'avoue ils sont parfois aussi classe que les héros xD
je dirai pas non plus le contraire car dans plusieurs cas je les aime bien aussi ^^)

_________________



''Science sans conscience n'est que ruine de l'âme''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruchan.blog4ever.com
Faeria l'Enchanteresse
Juudaime's team!
Juudaime's team!
avatar

Nombre de messages : 56403
Age : 28
Localisation : partout et nulle part
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Le Seigneur de Anneaux + nous   Sam 26 Jan - 23:24

et oui, c'est justement tout l'intérêt des fiches bien détaillées^^ plus besoin de devoir se rappeler de tout^^
et oui, les méchants sont souvent classes^^
bon, là, je dois avouer que je ne les aime pas particulièrement mais je les trouve quand même classes et ça me plaisait bien de faire un perso en lien avec eux^^

_________________
"Ce jour-là, il comprit que la lignée de Durïn ne serait pas exterminée si facilement."
"Loyauté, honneur, un coeur vaillant, je n'en demande pas plus."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leshistoiresdetatafaeria.skyrock.com/
Hestia
Juudaime's team!
Juudaime's team!
avatar

Nombre de messages : 52649
Age : 23
Localisation : Somewhere over the rainbow ~
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Le Seigneur de Anneaux + nous   Sam 16 Fév - 13:03

Bon, pardon, j'ai pas encore fini de lire cette fiche -___-" ahhhh, je me fatigue. Prochain passage, je le fais. Je lis tout d'une traite. I promise!

_________________
"Far over the misty mountains cold.
To dungeons deep, and caverns old.
The pines were roaring on the height.
The winds were moaning in the night.
The fire was red, it flaming spread.
The trees like torches blazed with light"




"Splash the wine on every door !
That's what Bilbo Baggins hates !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faeria l'Enchanteresse
Juudaime's team!
Juudaime's team!
avatar

Nombre de messages : 56403
Age : 28
Localisation : partout et nulle part
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Le Seigneur de Anneaux + nous   Sam 16 Fév - 15:08

XDD pas de problème^^ prend ton temps^^

_________________
"Ce jour-là, il comprit que la lignée de Durïn ne serait pas exterminée si facilement."
"Loyauté, honneur, un coeur vaillant, je n'en demande pas plus."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leshistoiresdetatafaeria.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Seigneur de Anneaux + nous   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Seigneur de Anneaux + nous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 38Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38
 Sujets similaires
-
» Le Seigneur des Anneaux à grande échelle
» Le Seigneur des Anneaux (kinder)
» Le Seigneur des anneaux
» Seigneur des Anneaux< Mumakil du Harad
» Faux raccord dans le seigneur des anneaux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site pour fans de manga :: Livres :: Livres :: RPG-
Sauter vers: